~ Le manoir des terres lointaines ~

¤ Pour un monde autrement! ¤
 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le cavalier aux semelles usées

Aller en bas 
AuteurMessage
Arhnault

avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Brignoles 116 rue Caramy
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Le cavalier aux semelles usées   Mar 11 Sep 2007 - 21:24

Un cavalier avançait seul sur une route de Provence....

Etrangement, il marchait au côté de sa monture en la tenant par les rennes.
« Mes jambes sont lourdes. Marcher me fera le plus grand bien… » se dit Arhnault. Il faut aussi préciser qu’il n’était pas habitué à de longs voyages à cheval. Il avait certes un peu pratiqué l’équitation dans son enfance, mais son derrière endolori réclamait du repos. Il préférait la marche, source de plus de liberté. Le manoir dont la noble Dame DuchesseSherry lui avait offert une clef ne devait plus être loin de toute façon…

L’automne arrivait doucement en Provence. Les feuilles commençant timidement à rougir emplissaient le cœur d’Arhnault d’émotion.
« Ceux qui contemplent les saisons avec affection ne craignent pas de vieillir » dit-il à haute voix comme s’il s’adressait à la nature.

La marche des deux compagnons se poursuivit. Le cavalier sentait bouger l’épée de bois qu’il portait dans le dos au rythme de ses pas. Il l’avait grossièrement taillée et poncée dans un long tronc qui était tombé d’une charrette une nuit où il rentrait de taverne. Il se l’était approprié, ni vu ni connu. Un sourire frippon apparu sur son visage.
Mais ce sourire disparu vite pour faire place à une expression plus dure. Les routes étaient fréquentées par nombre de brigands assoiffés d’argent ou pire, de violence. Une arme, fusse-t-elle aussi risible que celle qu’Arhnault portait, était indispensable pour voyager.
Bien qu’homme d’arme dans l’âme, il méprisait ces gens qui se complaisaient dans la violence gratuite.
« Il y en a qui prennent trop au sérieux les histoires épiques des bardes ! » pensa-t-il. « Ces fanatiques reverraient leur appréciation de la chose si c’était leur chair qui était à portée de la douleur et de la mort. On a moins envie de s’extasier de boucheries et de guerres une fois qu’on se trouve devant et non derrière la lame. »

Une bâtisse apparut en hauteur. Enfin il avait atteint le but de ce voyage ! « Tu as vu mon grand ? On est arrivé !!! » dit-il à son canasson.

Le manoir semblait être à l’égal de son propriétaire : chaleureux et plein de prestance. Pas de doute, c’était bel et bien le sanctuaire de DuchesseSherry !
Le cavalier marcheur attacha sa monture devant le bâtiment et fit quelques pas par ci par là, essayant de découvrir la façade avant sous des angles différents. Il mit son pied sur un caillou qui le fit tomber (il n’y avait que lui pour glisser sur un caillou). Il put ainsi démontrer au manoir et à quiconque aurait vu la scène sa légendaire maladresse. Il se releva aussitôt et avança vers la porte. Il monta les marches avec prudence (qui sait si des cailloux félons ne l’y attendaient pas ?) et frappa à la porte. Il attendit ensuite qu’on vienne lui ouvrir….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuchesseSherry

avatar

Nombre de messages : 465
Localisation : Un Brin partout, quoi....
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Mer 12 Sep 2007 - 23:03

Sherry était d'humeur massacrante ces temps-ci et cela se sentait dans ses propos, autant au conseil municipal qu'au sein du manoir, ou au village, aussi... La fatigue, le découragement, le dégoût, tout pour lui donner envie de baisser les bras. Mais elle continuait son boulot, à se creuser la tête dans certains dossiers, car elle se voyait mal ne rien faire, lâcher, alors que tant...

Ah! Et ses anges lui manquaient, aussi! Wali, parti depuis longtemps, trop irritée pour prendre sa plume et lui laisser un mot, quoique... Et Shivou... elle serra les dents, pensant à celui qui se disait son grand ami. Le silence, depuis quand le silence gardait-t-il une personne près de soi, comme promis? Bla bla bla, et quoi encore!


Heureusement, il y avait les tonneaux infinis! Et... les coups à la porte qui annonçaient normalement, un nouveau visage au manoir! Joie!!

Laissant ses pensées de côté, Sherry quitta son bureau, petit sourire en coin. Le pas léger, traversant les grandes pièces où si peu de gens avaient mis les pieds, encore... Elle chantonna, même, frappant l'écho! Les fenêtres se creusaient dans les murs, elle les aurait bien ouverte, que jardin se saoule de ses paroles!


" Et yop ladi!! Pour un tonneau de plus!! Et yop lada! Pour qu'on se joinde au flot!!"

Crrr crrrr cracccc! La lourde porte s'ouvrit doucement, laissant une silhouette se découper dans le décore des arbres derrière!

" La belle visite surprise!! "

Elle souria et s'inclina en riant.

" Bienvenue dans mon humble demeure, ancien paradis d'un célèbre cadavre!"

Elle rigola. C'était vrai que personne encore ne connaissait l'histoire ni l'était de cet endroit quand elle le découvrit!

" Entrez, je l'ai chassé, je préfère les gens un peu plus bavard!!"

Haaa! Voilà qui ferait vraiment un bien fou, que de rire un peu en sympathique compagnie! Pas de politique... Yahooo!

_________________
Sherry...
Âme rebelle
En Deuil au-delà de l'éternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhnault

avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Brignoles 116 rue Caramy
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Jeu 13 Sep 2007 - 20:45

Arhnault se courba devant son hôtesse en souriant et entra dans le manoir. Déjà il trouvait l'endroit grandiose!
Il détacha l'épée sentant la siure de son dos et la mis près du portemanteau (il n'allait quand même pas entrer armé chez une amie!).

"Attendez, j'ai quelquechose pour vous, chère Duchesse!"
Il passa la lourde porte et détacha un sac à l'arrière de sa monture. Il l'apporta devant DuchesseSherry et défit le noeuds qui maintenait le tout.
Sous l'étoffe de tissu apparu un panier plein de carottes belles comme le soleil du matin, de tomates rouges comme le plus beau des crépuscules et d'une laitue qu'aucune saladière ne pourrait contenir entière.


"Désolé, ce n'est pas un objet de valeur mais c'est la tradition chez moi. On offre toujours Les légumes du potager à ses connaissances et ses proches."
Il s'amusa à prendre un air vantard et dit:
"Vous savez, les gens du village offraient tous les ans des échantillons de leur potager à ma mère. Ils profitaient plus tards d'une occasion où il la voyaient pour lui demander son avis sur le goût de leur légumes, pour pouvoir s'en vanter chez les autres villageois. Elle s'efforçait alors d'en vanter la qualité et de convaincre ces interlocuteurs qu'elle s'était régalée.
Ma mère n'était pas une amatrice de légumes du tout, elle préferait les fruits des bois et le gibier.
Mais comme vous pouvez le constater, les légumes peuvent être facteurs de paix sociale!

Arhnault rit de l'anecdote qu'il venait de raconter. mais il ravala vite ce rire.
"Oups, désolé. J'avais oublié que vous ne vouliez pas entendre quoi que ce soit de politique."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuchesseSherry

avatar

Nombre de messages : 465
Localisation : Un Brin partout, quoi....
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Ven 14 Sep 2007 - 19:17

Sherry ne s'empêcha pas de rire. Et le malaise d'Arhnault était comique...! Elle pris les légumes avec plaisir, même! Celà lui rappela son propre champ, jadis...

" Oh! Vous savez! Vos légumes on servi de moyen, je ne pense pas qu'ils prennent parti d'un côté ou de l'autre! "

Elle lui souria et l'invita à quitter l'entrée, question qu'il soit plus à son aise!

" Cher ami... ce manoir est grand pour la seule et bonne raison que je souhaitais que tous puissent en profiter. Vos légumes, donc, sont je crois, beaucoup plus à mon image! "

Elle essaya tant bien que mal d'imiter un brocoli mais il lui manquait quelques branches!!

" M'enfin... Avant que je quitte 8 mois Brignoles, je laissais toujours un bol de légumes frais près de ma porte, au cas où un voyageur passerait, ou une âme affamée, simplement. Mais bon, j'ai fermé cette maison depuis mon retour! Et yop ladi! "

Sherry longea le couloir en chantonnant. Les légumes auraient bien fait avec le michoui, quel gâchi!!

_________________
Sherry...
Âme rebelle
En Deuil au-delà de l'éternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhnault

avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Brignoles 116 rue Caramy
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Sam 15 Sep 2007 - 20:01

Arhnault suivit la maitresse de maison en regardant autour de lui avec curiosité...

"Dites-moi, vous avez parlé de cadavre, non? Je vous demande ça car je peux être vite impressionné et que les fantômes et moi ne faisont pas de bons compagnons de chambrées..."dit-il avec humour.

Le jeune homme craignait en effet les phénomènes paranormaux tels que les diables, les loups garous(bien que ses derniers lui évoquaient autant de fascination que de peur. Il aimait s'imaginer la nuit, bien à l'abri dans son lit douillet, que des meutes de lycanthropes hantaient la campagne et les bois proches) et bien sur les fantômes. Les pires, car avec leur consistance de flatulence mal controlée on pouvait difficilement les chasser.

Il tenta de ne faire entendre aucun accent d'inquiètude dans sa voix afin que son amie ne pense pas qu'il voudrait écourter son séjour. Il ne voulait de toute façon pas quitter un lieu si charmant si tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuchesseSherry

avatar

Nombre de messages : 465
Localisation : Un Brin partout, quoi....
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Dim 16 Sep 2007 - 12:01

Sherry ne pensait pas qu'il la prendrait au sérieux! Mais puisqu'il revenait sur le sujet, elle n'allait pas mentir! Elle cessa donc sa marche et se tourna vers lui, sourire aux lèvres.

" Ah! Vous parlez sans doute de Fontior Deslicet! Brave homme! Le manoir ne pouvait avoir une plus belle histoire!"

Elle songea quelques secondes aux écrits trouvés dans le bureau, qu'elle aurait dont voulu connaître cet homme! Elle enchaîna.

" Le manoir fut construit clandestinement par un noble de France. Il oeuvrait en lien avec le peuple, pour une qualité de vie meilleure. Jusqu'au jour où bon, des rumeurs cerculèrent. J'ignore comment il est mort mais à ma découverte de ce manoir, il y avait un corps humain pas mal, comment dire... m'enfin, je vous épargne les détails! "

Elle lui adressa un petit sourire.

" Je présume que c'est Fontior Deslicet. Mais rassurez-vous, tout est nettoyé! Si ce manoir est hanté par cet homme, il doit bien m'aimer car je n'ai eu encore aucun écho! Et qui sait si le fantôme d'un grand homme ne serait pas utile... "

Sherry lui fit un clin d'oeil et repris sa marche. Il y avait justement une peinture dans le bureau de l'ancien maître des lieux...

_________________
Sherry...
Âme rebelle
En Deuil au-delà de l'éternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhnault

avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Brignoles 116 rue Caramy
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Ven 21 Sep 2007 - 18:46

Ils s'arrêtèrent devant une porte de bois. DuchesseSherry l'ouvrit et fit entrer son invité dans la pièce.
Il s'agissait d'un bureau luxueux, digne d'un cardinal ou d'un seigneur lettré.
Le jeune homme s'imaginait qu'il devait être agréable de travailler dans un tel endroit, ou même de prendre le temps de ne rien y faire entre deux paperasses importantes. Et comme promis le portrait de Fontior Deslicet s'y trouvait.

Arhnault s'arrêta un instant pour observer la toile. Il regarda le visage de ce fameux ancien propriétaire, cherchant dans ses traits quelquechose qui aurait pu trahir la "bonne âme" qui se cachait derrière.

L'invité survolait rapidement la pièce du regard. De nombreux parchemins recouvraient le bureaux, témoignant du travail de la maitresse de maison. Il en avait des vertiges rien que de s'imaginer à quoi correspondaient tous ces documents. Ils se permit de s'assoir quelques instants sur l'un des sièges devant le meuble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuchesseSherry

avatar

Nombre de messages : 465
Localisation : Un Brin partout, quoi....
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Dim 23 Sep 2007 - 0:20

Alors qu'Arhnault découvrait le bureau, dont la fameuse peinture du Baron, la maîtresse des lieux en profita pour sortir un bon vin et remplir les coupes. Chaque pièce gardait quelques bonnes bouteilles en permanence, rien ne manquait, elle y veillait. Sherry revint vers son invité, sourire aux lèvres.

" Voilà pour vous! À la bonne vôtre! Et faites comme chez vous, surtout!"

Elle remarqua alors sa pile contenant les derniers dossiers qui semblaient déplacée. Elle haussa un sourcil mais ne poussa pas ses pensées.

" Hallucinant, n'est-ce pas? Voilà pourquoi je suis heureuse de voir un visage en dehors de dossiers qui, allez savoir, s'ils mèneront quelque part! "

Elle se dirigea vers le portrait de Fontior Deslicet.

" Vous, ce serait le temps parfait pour que votre fantôme vienne m'inspirer!"

Elle jeta un coup d'oeil au Sieur confortablement installé au bureau, amusée...

_________________
Sherry...
Âme rebelle
En Deuil au-delà de l'éternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temialoss

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Dim 23 Sep 2007 - 13:58

Un homme entra dans la pièce d'où lui provenaient le son de voix. Un air grave, comme à son habitude mais, qui inspirait confiance. Entre ses grandes mains, un poupon, toute petite fille aux yeux bien ouverts, un doigts dans la bouche. Il s'approcha de Sherry, posa une main sur son épaule pour lui signaler sa présence.

- Sherry...

Il passa son pouce sur le front de l'enfant et la posa entre les bras de la vassale.

- Elle a besoin de vous. Il est temps que toutes ces histoires cessent!

Il s'accroupit près d'elle et serra sa main.

- Vous délaissez le château, le conseil municipal, vos projets, vos rêves... Le restant, Sherry, vous avez le pouvoir dessus. Que dois-je leur dire, bon sens, pour qu'on vous accroche enfin? Parce que ce n'est pas vous qui le ferez, je vous connais et je vois les choses aller, laissées à elle-même!

Il se releva et remarqua alors l'homme dans la pièce. Il était trop tard pour effacer ses remarques, que les astres épargnent un quelconque tard à la vassale suite à cela. Il se présenta.

- Pardonnez mon intrusion. Temialoss de nom, garde de la Seigneurie de Dame Sherry. Si je peux quoique ce soit pour vous, sentez-vous bien à l'aise, dans la mesure du possible!

- Quant à vous, Sherry, devriez boire un peu moins, vos idées seraient que plus claires!

Il saisit la bouteille et pris soin de la ranger avant qu'elle se ramasse vidée dans le temps de le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marye

avatar

Nombre de messages : 105
Localisation : Arles / En route vers la Bretagne
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Dim 23 Sep 2007 - 14:40

Marye retourna dans le bureau et quelle surprise de voir tout ce monde!

- Réunion de famille? Sherry, tu aurais pu faire ça dans la grande salle au milieu des tonneaux!

Elle éclata de rire et s'approcha.

- Ha! C'est la belle Chemsa! Sherry, elle est trop adorable!

Elle lui fit un gros bisou sur la tête et regarda l'étranger assis dans une chaise.

- Bonjour! Une toulonnaise parmi vous, demandez à Sherry, l'odeur du poisson intimide pas trop et la Marye encore moins!

Elle rigola.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temialoss

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Lun 24 Sep 2007 - 1:10

Temialoss qui, encore un peu sur ses gardes, rangeait le bureau, vit Marye entrer et semer une atmosphère plus détendue, ignorant ce qui venait de se dire. Il alla vers elle et lui souffla à l'oreille quelques mots.

- Peu importe ce que vous pouvez penser, je constate que nous partageons le même terrain de jeu un peu au même moment, aussi bien jouer dans le même sens, qu'en pensez-vous?

Il la scruta au fond des yeux et retourna chercher une coupe pour la lui offrir, au même titre que le Sieur et Dame Sherry dégustait déjà depuis un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marye

avatar

Nombre de messages : 105
Localisation : Arles / En route vers la Bretagne
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Mer 26 Sep 2007 - 3:07

Marye attendit qu'il revienne avec la coupe pour lui répondre à voix basse.

- Alors au lieu de courir Shivou, trouvez dont Walegen! Le comte est d'une totale incongruence et Walegen, pensez pas qu'il serait temps qu'il revienne près de sa douce, enchaînée à Brignoles justement pour leur histoire...

Elle n'ajoura rien et retourna près d'Arhnault qui regardait encore la peinture.

- Ne le scrutez pas trop, d'un coup qu'il prendrait ça comme une invitation de se joindre à nous!

Elle s'installa sur le fauteuil à côté en souriant. Elle avait la vue parfaite sur ce qui se passait dans le bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhnault

avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Brignoles 116 rue Caramy
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Dim 30 Sep 2007 - 11:26

Arhnault, face à ses gens qu'il ne connaissait pas, retrouva une partie de sa vigueur et les salua à son tour.

"Enchanté de faire votre connaissance, messire Tiemaloss et Dame Marye. Je ferai de mon mieux pour que mon séjour vous soit agréable".

Le jeune homme ressentait tout de même un lèger malaise face à cette entrée. Aussi proches fut le sieur Tiemaloss de la Dame Duchesse, n'était-il pas déplacé de rabaisser ainsi la maîtresse de ces lieux devant un nouvel invité? Il regardait l'enfant essayer d'attraper les éléments du vêtement de l'homme qui le tenait dans ses bras.

Tel des oiseaux facétieux, les feuilles mortes tournoyaient avec le vent par delà la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuchesseSherry

avatar

Nombre de messages : 465
Localisation : Un Brin partout, quoi....
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   Lun 1 Oct 2007 - 0:42

Sherry sentit le malaise et se voulu rassurante, sachant que Temialoss ne voulait pas mal faire.

" Bon, et si on ressortait cette bouteille? Je ne la range jamais quand la compagnie est agéable! "

Puis elle regarda Arhnault en souriant.

" Rassurez-vous, Temialoss a raison mais, n'a-t-on pas tous besoin de recul un jour? "

Elle serra la petite Chemsa contre elle.

" La fille d'une grande amie partie sur les chemins, et j'ignore si vraiment elle reviendra un jour à Brignoles... "

La minuscule bout de chou fit des bulles avec sa bouche, tout en regardant le Sieur, ce qui fit sourire Sherry.

" Eh bien ma foi! C'est à croire que vous l'inspirez! " dit-elle en riant.

" Temialoss, faites-moi plaisir, essayez dont de retrouver Walegen, les 3 semaines sont écoulées depuis un moment et je songe sérieusement à reprendre la route s'il ne revient pas!"

Elle salua d'un petit signe le Sauvage, se disant que décidément, pour rester à quelque part longtemps, il fallait vraiment que les gens lui donnent de bonnes raisons!

_________________
Sherry...
Âme rebelle
En Deuil au-delà de l'éternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cavalier aux semelles usées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cavalier aux semelles usées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Le manoir des terres lointaines ~ :: Bienvenue au Manoir! :: Les Grandes Portes des Vents-
Sauter vers: